A cœur ouvert...


16 Nov

Hello tout le monde ! Il est temps pour moi de vous dévoiler quelques parties de ma personnalité et vous donner l'opportunité de vous sentir un peu plus proche de moi.


Et si l'on commençait par quelques petits adjectifs qui me correspondent ?
Je commencerai par naturelle et authentique (d'une totale sincérité) ; je pense que lorsque l'on me connait sincèrement et personnellement, on sait que je ne cherche pas à être quelqu'un d'autre. Je fais les choses avec sincérité et honnêteté. Je ne cherche pas à emprunter une personnalité qui ne me ressemble pas.


Mais si l'on cherchait un peu plus loin, je dirai que je suis une personne qui manque de confiance en soi et qui se bat jour après jour pour l'hypersensibilité qui la caractérise.




La confiance en soi, parlons-en...

Combien de fois je me suis dit « Allez, à partir d'aujourd'hui j’ai confiance en moi » et combien de fois j’ai échoué ? Tant de fois ou j’ai cru avoir gagné cette bataille face à moi-même.

La confiance en soi, qu'est-ce que c'est ?

C'est avant tout de se faire confiance à soi-même, c’est avoir confiance en sa capacité de faire un choix, de prendre une décision, d’agir et de réagir, de s’adapter au changement qui s’offre à nous. C’est également savoir que nous méritons d’être heureux. A l'inverse, quand on n'a pas confiance en soi, on doute de tout. Et je pense que l'on est tout(e)s déjà passé par cette étape au moins une fois...

J'ai beaucoup douté, que ce soit dans mon enfance, dans mon adolescence et aujourd'hui dans ma vie de jeune adulte. Les études, l'échec, les relations amoureuses ratées et/ou toxiques... tout dans ce monde et dans cette société peut nous faire perdre confiance en soi.

Ma scolarité n'a pas été des plus facile, que ce soit au lycée ou même après, lorsque j'ai voulu entamer mes études d'infirmière, tout en passant par les concours. Mais je me suis malgré tout accrochée, confiance en moi ou pas, j'ai tenté et j'ai réussi. À ce jour, j'ai tout pour être heureuse, vraiment. Une situation professionnelle plus ou moins stable, une situation financière également, je suis heureuse et amoureuse de cet homme qui partage ma vie depuis plus de trois ans maintenant et un projet de construction en cours.

Mais je pense qu'à ce jour, j'ai de gros progrès à faire sur mes émotions.



Mes émotions et l'hypersensibilité.

Parlons-en tiens !

Qu'est-ce que c'est ? « c'est une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, pouvant être vécue avec difficulté par la personne concernée elle-même ou perçue comme « exagérée », voire « extrême », par son entourage. »

J'ai essayé de retrouver plusieurs caractéristiques, personnalisée avec mon propre ressenti  ;

- Une très forte empathie pour les émotions des autres et de l’environnement. Je crois qu'à ce niveau, je ressens les émotions x 10 000 et mon empathie est multipliée. Et ça se ressens probablement dans mon métier d'infirmière en EHPAD (maison de retraite) qui, malgré les soins techniques, j'apprécie d'autant plus les soins relationnels ou je peux partager énormément avec mes résidents.

- Les personnes prennent les choses « trop » à cœur et ils sont plus sensibles aux critiques. Alors ça, je crois que c'est une des pires émotions qui peut me traverser. Quelque chose qui pour vous peut paraitre « banale », et bien, au fond de moi, je vais le prendre d'une manière beaucoup plus puissante et parfois me blesser sans aucune raison. Je n'aime pas les critiques lorsque je pense bien faire les choses et ça me blesse lorsqu'on me le fait remarquer.

- On leur dit souvent de ne pas être si sensibles et de ne pas prendre les choses pour eux. Ça peut paraître bête, mais, même quelque chose qui ne me concerne pas directement, je peux le prendre personnellement et culpabiliser par la suite.

- Ils ont vraiment le sens du détail (Ils sont les premiers à remarquer la façon dont une pièce est agencée, les nouvelles chaussures que vous portez, ou un changement météorologique). Je crois que là-dessus, ça me correspond parfaitement. Je suis toujours en train d'analyser les actions, les objets ou les personnes et je trouve toujours à l'intérieur de moi des « défauts » ou détails qui ne ressortirai pas au premier regard.

- Ils pleurent plus fréquemment. Alors ça, les émotions partagées dans les pleurs, je connais parfaitement. Une scène triste, une scène d'amour, un décès, voir une personne qui pleure (même à la télé), vous pouvez être sûr que je pleure avec la personne en face de moi.

- Ils sont plus attentionnés que la moyenne (Les hypersensibles sont très consciencieux. Ils savent par exemple où se trouve leur chariot quand ils font des courses. Non par peur qu’on le leur vole, mais parce qu’ils ont fait attention à ne pas gêner le passage). J'ai gardé cet exemple car il m'a fait rire et en même temps je me suis dit que c'était un détail parmi tant d'autres... Mais cet exemple me reflète parfaitement.


Et si je me faisais confiance et j'acceptais cette hypersensibilité ? Quelques petites astuces ...

Alors je ne suis absolument pas une spécialiste sur ce sujet (et je ne prétends pas l'être), mais j’avais envie de vous partager mes petits conseils, que j'utilise également sur moi-même au quotidien, pour vous aider au mieux.

  • Soyez vous-même et n’en ayez pas honte bien au contraire.
  • Affirmer-vous : Montrer qui vous êtes, ne pensez pas à ce que peuvent penser les autres de vous (c’est vrai, leurs avis nous importe peu!)
  • Affronter les choses : Vous êtes capable de beaucoup de choses, sachez-le! Tout ce que vous voulez faire, c’est possible. A vous de jouer!
  • Ne baisser pas la tête quand vous êtes intimidé, affrontez le regard des autres.
  • Positivez : Le positif attire le positif !



Je vous fais des bisous et surtout n'oubliez pas : VOUS ÊTES TOUTES ET TOUS FORMIDABLES !

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.